Le Pic d'Orhy

 

Balade d'environ 5 km (A/R, par le même chemin). Dénivelé environ 450m. Carte IGN Top25 :1346ET¨

Ne pas oublier la casquette - ni la bouteille d'eau - il n'y a pas un poil d'ombre et la rocaille renvoie la chaleur ! Par contre, s'il y a un peu de vent "en bas" on va avoir beaucoup d'air en haut et on risque d'être contraint à l'abandon. Prévoyez donc aussi un bon coupe-vent, il vous sera utile 4 fois sur 5 ! ... Vu l'altitude, il peut subsister un peu de neige par endroits jusqu'en mai-juin.

Départ depuis le port de Larrau, juste à la frontière espagnole (1585m). Presque tout le trajet d'ailleurs, longe la frontière.

port de larrau 1585m

 

Vue d'ensemble dès le départ. On passe à gauche de cette première hauteur où sont installés quelques postes de tir au vol. A gauche également du Petit Orhy et on atteindra le sommet du Pic par derrière.

vue d'ensemble du chemin
un coup d'oeil vers le bas
Une ouverture sur la vallée, côté français. On est presque à 1800m

Jusqu'à présent, le sentier de terre ravinée par la fonte de la neige serpentait dans les pâturages. La marche est relativement aisée...sauf si on a décidé de garder ses escarpins du dimanche ! On va passer au pied d'Orhy Chipia (le Petit Orhy) 1883m.Quelques étoiles mauves de merendera ponctuent les pelouses. au pied du Petit Orhy

 

C'est le seul passage un peu délicat: une zone rocheuse où les marches sont hautes. Rassurez-vous, on monte sans corde et même sans les mains ! Les premiers asters nains apparaissent en juillet et fleurissent les rochers jusqu'en septembre.

un peu de rocher

rocher encore

  Néanmoins, par temps humide quelques plaques peuvent glisser. Pas de précipitation...et on y met les mains, après tout, il n'y a pas de honte ! Si vos genoux vous trahissent, rappelez-vous qu'il est plus facile de monter que de descendre...

 

Il faudra passer ce petit col où subsiste encore un peu de neige en ce 4 juin 2001. Mais les gentianes et autres fleurs attestent que le printemps est bien passé par là !

gentianes...et neige

après le col: l'Espagne

Sortie du col : l'Espagne à gauche, la crête d'Alupigna (le HRP si ça vous tente), et Iraty sur la droite. A partir de juillet, on y trouvera de délicats géraniums cendrés.

   
Derrière le col, le sentier reprend son aspect du début : terre dans les paturages parsemés de renoncules des Pyrénées...

presque en haut...

encore quelques gentianes

...et de gentianes acaules ou printanières. Le sommet n'est plus bien loin, encore quelques boucles...

Nous voici au sommet ! 2017m, le point culminant du Pays Basque ! La borne espagnole a quelque peu souffert des orages ou de la neige mais le point de vue - par temps très clair, certes, mais aussi avec une mer de nuages - est magnifique.
et voilà: 2017m !
Vue vers le SE: Béarn et Hautes Pyrénées.

 

.on longe la crête

On peut longer un peu la crête pour élargir la vue côté espagnol

Allez, vous l'avez bien gagné, voici un petit coup d'oeil sur un jardin botanique sans allées goudronnées ni pancartes, sans billet d'entrée, sans ces prétentieuses plantes exotiques dont l'habitat naturel n'est pas à notre portée. Ici, vous êtes chez vous !
Promenez la souris pour faire connaissance...

jardin botanique ! ancolie ancolie ancolie aster marguerite aster marguerite trèfle alchémille
regard vers le bas

Tout en bas, on aperçoit le col d'Erroymendy (on y est passé en voiture en montant depuis Larrau). Il est possible de démarrer la balade de cet endroit, en suivant la crête, mais c'est plus physique, surtout vers la fin. Ce sera pour une autre fois !

Si vous faites la balade en septembre-octobre, vous aurez peut-être la chance de découvrir au retour quelques pieds de la jolie gentianelle champêtre...

Quelques photos de la flore d'Orhy en septembre

 


Eh oui, vous étiez là-haut ! (vue depuis Bostmenditte)

 

RETOUR PAGE D'ACCUEIL

PLAN DU SITE