Le Chemin d'Etchélu

Balade en ligne d'environ 9 km A/R. Dénivelé environ 320m. Carte IGN Top25 :1446ET¨

Piste en dur. Ruissellements plus ou moins importants. Bien ombragée

Compter trois heures.

carte

 

Départ : route de Tardets à Larrau, en face du petit barrage d'Etchélu.

Pas de balisage, mais vous resterez en principe sur la piste, avec, à gauche le rocher, parfois la forêt et à droite la descente assez raide souvent vers le ruisseau.

(Une vue de l'endroit il y a ... longtemps)

départ route de Larrau

 

 

on suit le ruisseau

chemin ombragé

La piste longe presque toujours le ruisseau mais elle passe bien plus haut. En été, vous ne le voyez qu'au début et à la fin mais son murmure et sa fraîcheur vous accompagnent...

 

La piste serpente et grimpe toujours. A gauche, c'est le rocher taillé ou la forêt.

la piste

au pied des grands hêtres

La végétation varie avec les saisons. Jasione, callune, bruyère et daboécie, millepertuis, petite centaurée et séneçons en ce mois de juillet...

 

Parfois, une trouée nous permet de deviner le ruisseau au fond. Ce 21 juillet 2005, c'est un chevreuil qui a fui vers le bas en me voyant.

le ruisseau est tout en bas !

vue sur Bostmenditte
Au fond, là-bas, Bosmenditte, mais une autre fois et pas par là !

 

un ruisseau
De nombreux ruisseaux traversent la piste, parfois hélas, bien pauvres en eau.
la piste est parfois obstruée
Après le confluent, la piste devient plus difficile, souvent barrée par des arbres tombés et les ronces. Gare aux mollets !
   

on retrouve le ruisseau, en haut

Encore un peu de grimpette, puis la piste redescend et se resserre. Les ronces et les branches mortes la rendent plus difficile. Une zone bien boueuse et on retrouve notre ruisseau d'Etchélu, tout petit. Peut-être y verrez-vous un euprocte. De jolies cardamines dans ce coin très humide au printemps... C'est la fin. Un vague sentier monte un peu le long du ruisseau mais ne donne pas la possibilité de faire une boucle pour revenir.
Il faut songer au retour, hélas par le même chemin. mais ça descend ! Une heure, bon pas....

 

RETOUR PAGE D'ACCUEIL