La tourbière d'Iratçabaleta

 

Balade en boucle, d'environ 7 km. Peu de dénivelé, mais une partie assez raide sur le retour. Carte IGN Top25 :1346ET¨

Possible en raquettes suivant l'enneigement (mais sans tourbière !)

carte

 

 

Départ depuis les chalets d'Iraty (1327m), passer devant les écuries et suivre la piste balisée en jaune et/ou rouge qui descend en serpentant entre les hêtres. Avec un peu de chance, à partir de juillet, on peut trouver quelques russules, plus chanceux encore, deux girolles ou un cèpe...Mais bon, si vous commencez à chercher de quoi faire l'omelette, la balade risque de durer longtemps !

Lorsque vous arrivez au panneau "boucle de .. heures", choisissez "4 heures" (à gauche). A quelques dizaines de mètres, vous trouvez le panneau annonçant la tourbière.

les chalets d'Iraty

 

Les infos qu'il propose sont intéressantes, profitez-en ! Si vous devez absolument entrer dans la tourbière, faites-le sur la pointe des pieds, ce genre de terrain est fragile et sensible au tassement.

le panneau indiquant la tourbière

la tourbière

Les plantes annoncées sont toutes visibles mais à des époques différentes: la grassette, la violette des marais, le populage et la renoncule fleurissent en mai, l'orchis tacheté, le mouron délicat en juin, la drosère et l'ossifrage en juillet ; les linaigrettes et la callune sont remarquables en août...Les sphaignes jouent toute l'année leur rôle d'éponge.

   
Une petite descente un peu ravinée et vous voilà au bord du ruisseau que vous entendez depuis un moment. C'est l'endroit idéal pour le pique-nique avec le choix de la place : ombre ou soleil, et l'eau courante pour rafraîchir la bouteille. Vous êtes à peu près au milieu de la boucle, à 1130m et près de la route de Saint Jean Pied de Port. Un peu d'équilibre sur les cailloux pour traverser le ruisseau plusieurs fois jusqu'au carrefour des pistes et là vous choisissez entre le retour par la route (pas terrrible!) ou par la piste. Pour cette seconde alternative, prenez à droite, pour monter le long de la rive droite du ruisseau. A quelques centaines de mètres, prenez à gauche -ça monte, et ce n'est pas fini!- jusqu'à la clôture, que vous suivez jusqu'en haut. (Je vous l'avais dit qu'il y avait une partie assez raide sur le retour !)
le ruisseau, près de la route

 

Maintenant, vous suivez la piste où alternent ombre et soleil. Pas de difficulté particulière.

la piste de retour

vers Iratçabaleta

  En juin, les fleurs de printemps sont déjà disparues, remplacées par la les petites étoiles jaunes des potentilles, la daboécie...

 

et autres bruyères...qu'affectionne ce Grand Nègre.

bruyères

le col d'Iratçabaleta

Voici le col d'Iratçabaleta (1248m). Le panorama qu'il offre mérite de pousser jusque-là, mais de toute façon, vous n'avez pas le choix !

 

Très large panorama, vue sur le Pic d'Anie. Un sentier part à gauche vers des postes de chasse et le Pic des Escaliers. La piste part à droite vers les chalets mais s'il vous reste des jambes, vous pouvez monter à travers bois...

vue depuis un poste de tir d'Iratçabaleta

Orhy depuis la piste

Par la piste, vous aurez une jolie vue sur le Pic d'Orhy (2017m). Mais ce sera pour un autre jour...

 

Attention, au carrefour, prendre à droite pour revenir aux chalets. Par contre, si vous voulez varier l'itinéraire de retour en voiture, revenez à ce carrefour et continuez vers Ugatze, Ahusquy et Alçay. Le coucher de soleil sur cette route peut valoir la photo...

Et pourquoi pas l'apéro (avec modération) à la terrasse de l'auberge d'Ahuski ?

les brebis cherchent l'ombre

En juillet et août, chaque jeudi après-midi, un garde de l'ONF anime une sortie découverte sur ce trajet. Inscription (gratuite) au Chalet d'accueil d'Iraty avant 14h.

Pour en savoir plus sur la forêt d'Iraty: http://www.onf.fr/foret/dossier/iraty

 

RETOUR PAGE D'ACCUEIL