VAUTOURS

 

Les vautours sont énormes, comme les aigles, mais avec des ailes plus longues, la queue plus courte et une petite tête nue (sauf pour le gypaète). Ils planent pendant des heures à haute altitude. Tous sont charognards. Sexes semblables.

Espèce protégée, comme tous les rapaces.

VAUTOUR FAUVE

Peut atteindre un mètre, de la pointe du bec à l'extrémité de la queue, envergure: 2.40-2.80m, poids: 6-8kg.

Se reconnaît au vol par ses ailes larges, très longues, aux primaires largement écartées (comme des doigts). La queue est courte, carrée, sombre.La tête est petite et rentrée dans la collerette. Plumage fauve, ailes et queue noirâtres, bande pâle sous les ailes. tête et cou couverts de duvet blanc, collerette blanchâtre chez l'adulte, brune chez le jeune.

Ci-dessus, un jeune qui n'a pas su trouver les courants d'air ascendants pour remonter à sa falaise.

vautours fauves en vol

vautours fauves dérangés

vautours fauves: la curée
Merci à "NYD" pour la photo.

Les vautours sont nombreux ici, jouant, en montagne, le rôle de nettoyeurs lorsque des brebis ou des vaches sont victimes de l'orage ou d'une chute. En été, ils planent inlassablement, apparaissant en grand nombre dès que l'un d'eux a détecté une carcasse. (En l'espace de 5min, il en est arrivé une cinquantaine sur un cadavre de brebis apporté à Occabé par un berger, alors qu'auparavant on n'en voyait que deux ou trois tournoyer dans le ciel !)

Sédentaires ou migrateurs partiels, ils descendent dans la vallée en hiver.

Nichent dans les cavernes et sur les corniches des parois rocheuses. Une seule ponte par an d'un oeuf blanc. Le jeune quitte le nid vers le 110e jour. Maturité sexuelle à 4-5 ans.


PERCNOPTERE  D'EGYPTE

Corps allongé, longues ailes noires et blanches à bords droits mais plus pointues que chez le vautour fauve, queue blanche en losange, face et gorge nues de couleur jaune-orange. Longueur totale : 55/65 cm, envergure : 1.55/1.80m, poids 1.6/2.4kg.

Présent en été seulement (fin mars à fin août), passe l'hiver en Afrique tropicale. Les jeunes y séjournent plusieurs années avant de revenir en Europe.

Une ponte par an, d'avril à mai, de 2 oeufs blancs tachés de brun et de gris, dans un nid de branchages garni de laine et de poils, sur une corniche. Le couple couve pendant 42 jours. Le jeune quitte le nid à environ 80 jours. Maturité sexuelle à 4-5 ans.

percnoptère au sol

Sans être rare en Soule, il est beaucoup moins présent que le vautour fauve. Le rocher d'Arguibelle (site d'escalade) est un lieu assez privilégié pour l'observation. L'oiseau ci-dessus, lui, est un pensionnaire du Donjon des Aigles à Beaucens.


GYPAETE BARBU
Corps allongé, ailes très longues, assez étroites et pointues.Longue queue en forme de losange, tête allongée. Adulte avec les parties supérieures, les ailes et la queue brun noir, corps crème orangé, tête blanc jaunâtre avec un large trait noir se terminant en une petite barbiche. Pattes gris bleu, oeil jaune cerclé de ropuge. Jeune de l'année moins contrasté, brun noir.
Longueur : 1m à 1.15m, envergure: 2.65 à 2.85m, poids 4.5 à 7.1 kg.
gypaète barbu 1
Photo: Ahüzki

Volumineux nids de branchages garnis d'ossements dans une falaise. Une ponte par an, de janvier à avril, de 1 ou deux oeufs blancs tachetés de brun pourpre. Incubation surtout par la femelle, pendant 55 à 60 jours. C'est le poussin le plus fort qui accapare toute la nourriture et qui survit. Le jeune nidicole, couvert de duvet gris bleu, quitte le nid vers 3.5 mois. Maturité sexuelle à 5 ans.

Sédentaire. En France, il se reproduit surtout dans les Pyrénées occidentales et en Corse. Un programme de réintroduction est en cours dans les Alpes.

Se nourrit de cadavres d'animaux dont il consomme la chair mais surtout les os, les ligaments. Casse les os en les laissant tomber sur les rochers.

gypaète barbu 2
Merci à "NYD" pour ces deux photos.

 

Bibliographie: La Faune de France (Eclectis) ; Guide des Oiseaux d'Europe (Delachaux et Niestlé)

Un site sur les oiseaux: http://www.oiseaux.net
Statistiques sur les rapaces nicheurs en France : http://www.ifen.fr/dee2003/fauneflore/fauneflore6.htm

RETOUR PAGE D'ACCUEIL