(Notes relevées lors de la visite de l'exposition sur les sources de Soule par l'association Ikerzaleak)

Les sources de Camou

A 350m en amont de la maison AGUER dans une grotte aux cadre et nom charmants. (Lamina ziloa : le trou des laminak, lutins basques) naissent des venues d'eau. Deux au moins, trois par fortes pluies
La source chaude (35° - 40°) est fortement salée. (19 g/litre - eau de mer 30 g/litre) De type chlorure sodique sulfatée, bromurée, légèrement radioactive. Sa composition est très particulière. Les eaux de la source chaude ont, manifestement, eu un cheminement souterrain, profond et au contact de sel.
De tous temps, les gens se baignaient à Lamina ziloa : nombreux contes et légendes, dont celle du peigne d'or.

 

Au début du 20e siècle les propriétaires de la maison AGUER l'ont aménagée en établissement thermal. L'eau chaude, amenée par une canalisation, devait être réchauffée. Avec quatre baignoires et une douche à l'origine, les bains se prenaient de 5 à 20 minutes,. pendant 9 à 21 jours. On trouvait. dans la presse, des articles recommandant CAMOU pour des traitements rhumatismaux, de croissance difficile des enfants, de gynécologie, de détente. Détente, ô combien, favorisée par l'accueil convivial, la bonne chère, le repos. On pouvait y prendre pension complète ou apporter son manger. (On y venait surtout de la Soule et du Béarn).
La source chaude, de débit appréciable toute l'année est intéressante par sa composition chimique très particulière Ce type d'eau est recherché.
" En même temps qu'une station on curative Camou était un havre de repos -et grâce à l'excellente cuisine (très connue) de l'hôtel, les organismes fatigués reprenaient de la vitalité " (Miroir de la Soule 1958).
L'analyse de 1926 la plus complète, est confirmée par celle de 1985 ( B R G M).

II paraissait intéressant de développer l'activité thermale à CAMOU. Quelques études ont été ébauchées. Mais l'importance des investissements et des démarches était telle qu'il valait mieux abandonner
Peut-être un jour...

En attendant, le site a été nettoyé et modestement aménagé :

source camou1
source camou2
24 mai 2014


Encore à CAMOU : de l'autre côté du pont, au départ de la route de Sobé, il y avait une source sulfureuse à l'odeur caractéristique d'oeuf gâté. Elle devait être assez importante ; l'endroit s'appelle " magnaltia" , (manü aldea). La maison Magnia tomba en ruines...
.... Quant à la source...

Vieilles cartes postales de Camou-Cihigue

RETOUR PAGE D'ACCUEIL      

PLAN DU SITE